Essai de la Benelli TNT

Comme quelques membres de LM, je suis passé dimanche soir chez le concess de Julien, qui faisait un we portes ouvertes.
Bon c’était pas la super forme : couché à 4h du mat car rallye du beaujolais, avec un mal de gorge et une crise d’allergies…

On a tourné un peu autour des motos, et on me proposa gentillement de tester la TNT … et il n’a pas du beaucoup insister 🙂 En route !

Et bien justement, le moteur fait un beau bruit, assez grave pour un 3 cylindres, et sans le bruit d’aspirateur des Triumph, avec un son sympa qui semble sortir de la boite à air. Ca a l’air nerveux comme moulin !

Une fois en selle, en moins de 5min, j’avais mal aux bras! La faute à la position des roadsters qui ne me vont pas … Je sais pas, je dois mal me tenir, avoir les bras trop long…
Mais c’est pas grave, j’ai rassemblé mes forces pour me concentrer sur le moteur et le pilotage.

Alors le moteur, c’est simple : on prends un bi, on enlève un peu de couple, de vibrations et surtout de l’inertie, et on rajoute quelques pincées de nervosité 🙂
Il y avait la MV devant et en ligne droite, pas de problème pour la suivre.
Ca repart assez bas sans cogner. Bien qu’en évoluant vers les 1500tr/min on dirait que l’injection n’est pas parfaite … des petits hoquetages. Ou alors c’est que j’étais trop bas dans les tours ? … Je ne sais pas, c’était moins premier « plus que 2 cylindres » 😀
Par contre, pas d’anti-drible, faudra se méfier en tombant un rapport, surtout en courbe.

Du coté de la tenue de route, j’ai été époustouflé à vrai dire : c’est rigide (voir raide au niveau des suspensions) précis, et joueur.
Si joueur que des les premières enfilades je déhanche pas mal, voir un peu beaucoup pour quelqu’un qui roule sans sliders … Mais bon, j’ai toujours mes 2 rotules :p
Bien que je craignais que ca ne soit pas stable sur l’angle, du au grand guidon, je n’ai pas eu de soucis. Très très facile de prise en main. Miam 😀

Pour le freinage, j’ai pu pas mal m’en rendre compte, le gars essayant la MV devant moi était pas spécialement à l’aise on va dire …
Bien qu’il roule avec un CBR récent et qu’il penche pas mal d’après ses pneus, les virages en MV c’était pas ça.
Bref ca freine pas mal, mais je suis habitué à plus de mordant et la puissance me parait un peu limite.
Bon point au frein arrière, d’une efficacité suffisante pour bien ralentir la moto et en jouer en courbe, sans être trop mordant comme l’est celui du SV.

Voilà voilà, pour comparer au Falco, niveau moteur c’est moins violent tout en étant (bien) plus nerveux. C’est assez flou comme concept mais il faut essayer pour s’en rendre compte.
Le frein moteur est en retrait bien qu’on aurait pu se laisser avoir par l’absence d’anti-drible (est-ce un choix ? ca n’aurait pas été du luxe vu le tarif mais peut-être que ca participe au caractère de la machine ?)
Le freinage est bon, voir sécurisant car moins mordant; je ne saurais dire s’il est aussi efficace que celui du Falco lorsqu’on attaque.
Niveau tenue de route, ce n’est pas le même type de machine, mais c’est très simple à prendre en main et donne facilement une grande banane sous le casque 🙂
Une remarque aussi: j’ai pu facilement rentrer dans un virage sur les freins en prenant de l’angle. C’est sympa comme méthode, mais difficilement réalisable avec le Falco. Alors est-ce du à la géométrie ? au grand guidon ? aux pneus ? aux freins ? Je ne sais pas, mais c’est plaisant 😛

Bref, pour moi c’est une moto très très efficace du fait de sa simplicité de prise en main, sa tenue de route et son moteur (d)étonnant (vous avez vu le super jeu de mot ? :D)
Au niveau des points négatifs :
– La finition. Bien qu’ayant une allure incomparable et remarquable, des prés les plastiques n’inspirent pas la grande qualité, ils sont mal démoulés et vibrant (voir fendus après peu de km). Le cahoutchouc du sélecteur s’use prématurément et certaines parties du faisceau électriques sont mal dissimulées et gâchent la gueule.
– L’abscence de réglage d’amortisseurs : et oui, je n’y croyais pas moi même mais pour la TNT de base, rien n’est réglable hormis l’amortisseur arrière en précontrainte !! Un comble pour une moto chiffrant les 13 660€ neuve ! Il faut aller taper dans la version TNT Sport pour être gratifier de ces réglages (et encore, pas de compression à l’arrière) et d’étriers radiaux. Bien que les suspensions travaillent merveuilleusement, il aurait été sympa de pouvoir les assouplir pour les routes dégradées !
– L’anti-drible manquant, encore que je sois mitigé là dessus, parce que c’est la seule difficulté de cette moto 🙂 Lui mettre un anti-drible la rendrait encore plus simple et lui ôterait une partie de son caractère. Mais c’est quand même un élément sécurisant.
– Et le tarif ! 😀 Et ouais, il ne suffit pas d’avoir une belle gueule et un moteur sympa pour se permettre de taxer presque 14000€ aux acheteurs. A ce prix là on aurait aimé une finition irréprochable et des suspensions réglables. Pour info, le Falco se vendait 10000€ à l’époque.

Bon, tout de même pour conclure, je serais riche, je crois que je l’aurais déjà dans mon garage 😀
C’est une moto joueuse, plaisante, facile qui permet de se faire vraiment d’avoir les yeux qui pétillent en roulant ou en la regardant.

Encore merci à Julien pour l’essai 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *